Les danses standards

Valse lente | Tango | Valse viennoise | Slow Fox Trot & Quicktep


On recense 5 danses standards dans le monde de la danse sportive : 

La valse anglaise (ou valse lente)

Autant la valse viennoise est-elle très connue et se danse-t-elle sur des rythmes rapides, autant la valse anglaise est-elle mois connue et se danse-t-elle sur des rythmes lents (et bien souvent plus romantiques). Au-delà de ces différences, la valse anglaise est techniquement plus complexe et plus riche en figures que les autres valses et nécessite un travail semblable à celui qui est nécessaire pour pratiquer le quickstep.  


Origine : la valse viennoise est née au XVIIIe siècle et les Strauss participèrent grandement par leurs compositions à la diffusion de la valse à la manière viennoise en Europe. Or, durant le même temps, un autre type de valse se dansait et remporta un grand succès en Angleterre d'où son nom de valse anglaise. Cette valse se dansait sur deux temps et n'était au départ qu'une évolution de la valse viennoise "classique" sur trois temps en remplaçant le deuxième temps par une pause. Cette manière de danser la valse se diffusa en Europe durant la seconde guerre mondiale grâce à une nouvelle génération de danseurs recherchant une façon plus naturelle et stylisée de danser la valse. 


Le tango

Danse de la passion et de la mélancolie à la fois, le tango dans ses multiples courants donne l'image d'un jeu incessant entre les partenaires. Le courant argentin gagne de nos jours de plus en plus en popularité et propage de ce fait une image du tango qui n'a pas toujours été telle... Le tango attire par son mystère et la passion dévorante qui règne entre les danseurs au point qu'on ne sait plus s'il s'aiment ou s'il se détestent dans un tourbillon de mélancolie que le bandonéon participe à créer.


Origine : à la fin du 19e siècle, de nombreux immigrants débarquèrent en Argentine principalement en provenance d'Italie et d'Espagne et se mêlèrent à la population autochtone. Ainsi, divers styles de musiques (et leurs danses associées) de sont mélangées pour donner le tango argentin : habanera cubaine, contradanza espagnole, candombé africain, mais surtout la milonga argentine.

La plupart des immigrants vers l'Argentine étaient de jeunes hommes qui eurent vite fait de dépasser en nombre les jeunes filles. Il leur apparut nécessaire de devenir de bons danseurs pour gagner les faveurs des filles et en particulier dans des établissements où il était possible de louer la compagnie des serveuses pour danser... ou plus dans certains cas. C'est ainsi que la danse tango naquit et évolua selon les échanges de techniques de guidage et de figures que les hommes réalisaient en l'absence d'école de danse.


La valse viennoise

Qui n'a jamais été séduit par l'élégance et le charme des bals de la noblesse autrichienne par l'entremise de films comme "Sissi Impératrice" ? Les danseurs tournaient à l'unisson sur les notes que jouaient les musiciens d'un orchestre que nous qualifierions aujourd'hui de "classique". Les belles robes et le cadre somptueux des palais de cette époque (XIXe siècle) diffèrent cependant de l'origine folklorique de la valse viennoise qui y était dansée.


Origine : en effet, les origines de la valse viennoise sont l'objet d'un désaccord entre les Allemands, les Autrichiens et les Français. Les premiers penchent pour une évolution des danses populaires comme la Nachtanz, les derniers penchent pour une évolution de la volte provençale. Quoi qu'il en soit, d'aucuns pensent que cette manière de danser correspond à une évolution naturelle due à la culture européenne dans son ensemble.


Le slowfox & le quickstep


On entend peu parler du foxtrot de nos jours. Cependant, cette danse est toujours pratiquée ne serait-ce que par l'intermédiaire de ses variantes de compétition : le slow-fox et le quickstep. On peut d'ailleurs voir Fred Astaire pratiquer le foxtrot/quickstep (dont on dit que c'était sa danse favorite) dans certains de ses films entre deux pas de claquettes.

Origne : deux versions relatives à l'origine du foxtrot coexistent, bien que la seconde semble être la plus répandue. Pour certains, le foxtrot (littéralement "pas du renard") ferait partie de ces danses "animales" du début du XXe siècle au même titre que le turkey-trot (le "pas de la dinde") qui se dansaient sur du ragtime (à l'origine du jazz). Pour d'autres, ce serait Harry Fox, un comédien burlesque, qui aurait donné son nom en 1914 à une danse qu'il aurait créée pour animer l'entracte au New York Theatre sur fond de musique ragtime. 

Le rythme entraînant de la musique et les pas simples ont entraîné la diffusion du foxtrot en Europe à partir de 1915, non sans un petit détour par Londres où des professeurs de danse  recodifièrent les pas en éliminant les gestes un peu trop "suggestifs" ou exubérants et en s'inspirant fortement de la valse anglaise.

Source : www.ultradanse.com

Ecole de danse Galliot

Chargement de la page en cours ...